Bon je me lance, j'ai jamais fait de CR, mais bon…

Déjà je suis mal barre, je me souviens pas la moitie des noms des bleds qu'on a traverses…


rdv étant pris devant cardy, 13h30; après les verifs d'usage, je donne a boire a la belle, gaz sur dardilly, histoire d'être a l'heure pour une fois, d'autant que personne savait que je venais (pas même moi 2 heures avant ;-))


prems au rdv, grand sourire aux lèvres, le ciel est dégagé, petit vent mais rien de grave, belle après midi en perspective a peine le temps de béquiller, bruno arrive, suivi de peu par jmf et son ami (je me rappelle plus son nom, juste qu'il roule sur un 750ss a cadre blanc, l'essentiel quoaa).

démarrage pour retrouver olive et un 6eme comparse (en monstro 900ie), et go to rive de gier par les axes droits et rapides, histoire de trouver les routes qui vont bien avant la nuit.


après une mise en jambe un peu morne, les pleins fais pour les insouciants, on part en direction de pelussin, par les cols qui tournent bien, comme on en trouve a la pelle dans notre région, pour la vue, pour la route...bref pour le plaisir moa, comme a mon habitude, largue des le départ (donc pas de compte rendu de "truc a fait l'inter a machin", "bidule a taxe trucmuche au freinage", parce que j'ai rien vu de ce qui se passait devant)


par contre la vue, sublime, un ciel parfait, une vue extra sur le montblanc et autour, un vrai paysage de carte postale.


la route?

bah euh...comme d'hab, j'angle, j'ouvre une peu, j'angle, j'ouvre un peu, je me dis que je suis a la bourre que même que je vois plus personne, que j'ouvre un peu plus, que ca suffis pas, que tant pis, qu'on fera avec, que j'ai pas envie de m'y mettre, et que ca me va bien comme ca.


a noter une légère glissouile de l'avant quand j'ai commence a attaquer la partie du pneu avant que j'avais juste approche avant, couple avec mon amorto arrière qui se prend pour un cabri et s'amuse a pomper comme un dingue sur bosse…


après un passage sur une route bourrée de gravier, on décide de s'arrêter histoire de boire un jus. instant provoc, tout le monde sort que le premier a prendre un truc chaud est une lopette, pour tous se retrouver avec café ou chocolat (lopette peut être, mais bon, pas maso!!).



on repart donc par une route sympa, sauf quand les gentils gens de la dde décide qu'un trou dans la trajo c'est sympa, que ca fais des sensations, donc roulage tranquille (enfin pour moi) qq caisseux pas très prudents, genre tu doubles donc j'accélère, tu tournes quand j'arrive en face donc je prend ta voie, bref rien d'exceptionnel.


arrive en bas a peine le temps de diriger le sandwich, olive me fais signe de prendre la tête... grand moment de solitude, genre "mais euh je connais pas la route, et pis j'ai jamais pris la tête, et pis vous allez me doubler et faire du bruit derrière moi que même que je vais stresser, et pis y'a de l'ombre sur la route, et pis y'a des gens partout, et pis j'ai pas envie....."

m'enfin je vais pas faire mon calimero, je me lance, gaz autant que possible, ca roule assez bien, un ou 2 freinage un peu limite en courbe serrée, j'espère juste que derrière ca se cale pas trop sur moi, mais ca va bien et c'est assez sympa d'être devant, même si ca reste artificiel (faut pas rêver, j'aurais du mal lutter contre un tuituit entre autre) quand on arrive enfin sur une route large et dégage, je vois avec le sourire aux lèvres la meute qui passe en blindant a cote de moi, avec une mention pour jmf, qui nous a pris un virage façon super bike, style je met mon froc par terre mais je reste quand même sur la bécane.

retour tranquille sur Lyon, la je suis sans prob, les ronds points m'aident a recoller.

bilan, qq bornes sous un beau soleil, un peu frais parfois, un peu de vent. mais une sublime ballade, comme celle du Vercors (pour ceux qui y etaient), le genre de ballade d'automne ou tu prends un pied d'enfer, et tu te félicites de la chance de posséder une moto.

voila voila, c'etait mon premier CR, ferais mieux la prochaine fois (non pas taper, moi plus gros et plus fort que vous ;-))))

Jery.