vendredi aprem 16h, Olive Beheme passe me chercher avec sa r1150r. direction
Saint Priest chez Katoche France. on arrive sur place et le gars de là bas
me file les clés et les papiers de la ktm 950 adventure. quelques questions
techniques plus tard, j'escalade la monture avec ses 920mm de hauteur de
selle et ses 230kg avec les pleins. du haut de mes 1m67, je commence à me
poser quelques questions pratiques: heu....comment je fais quand je touche
seulement la pointe d'un pied par terre et que je dois enlever la béquille?
comment faire au feu ou à un stop? bon tant pis, c'est trop tard pour faire
demi tour et je commence à me maudire de m'etre fourré dans ce plan,
d'autant que le retour sur lyon à 18h se passe dans les embouteillages:-)
sur le périph, un bon point, le large guidont passe au dessus des retro des
caisses:-) toujours ca de moins ou il faudra poser le pied à terre:-)
le tableau de bord est complet avec l'heure, les 2 trip, la t° d'eau, mais
pas de jauge. les pare mains nous rappellent que la moto est avant tpout
destinée à une utilisation tt:-) devant les etriers et les nouveaux disques
Brembo avec le levier réglable, l'embrayage avec un levier aussi réglable et
le maitre cylindre de marque magura. l'amorto arrière est un wp avec une
molette mobile pour un réglage en roulant, la fourche wp avec ses tubes
immenses réglable aussi avec des molettes en haut des tubes.
j'arrive au garage sans trop d'ennuis d'équilibre. samedi mating, départ en
direction de chez FF. la ktm est royale. le bicylindre en V à 75° est ultra
coupleux, rageur et pousse de 2000 jusqu'a la zone rouge (puissance maxi
98cv à 8000tr, couple maxi 9,8mkg à 6000tr). bien assis sur une selle
confortable on peut prendre 200 tranquille assis droit comme un i, à l'abri
derrière la bulle. pour voyager loin, tout seul ou à 2, chargé ou pas, c'est
encore mieux qu'une gt:-). quelques virages en chartreuse, la ktm ne bouge
pas. on peut prendre des angles de folie sans qu'elle ne bronche d'un
cheveu, malgré les pneus typés piste, faut juste les faire chauffer un peu.
et surtout quel moteur. retour sur Lyon à 12h30. Pierre Alain de chez suz,
enduriste à ses heures perdues, prend le guidon de la ktm. je prend la
multistrada. ouch, la selle est vraiment dure. je retrouve une hauteur de
selle raisonnable. on est assis tres en avant et le guidon large nous donne
une position supermotard. mais amha, on est assi trop loin du passager,
d'autant plus que la selle passager est inclinée vers l'avant. démarrage, on
prend des routes à rallye. direction les monts du lyonnais, lentilly, saint
pierre la palud, col de malleval, col de la luere. le moteur est celui de la
1000ds que je connais déjà. la bulle est efficace jusqu'à 120km/h:-) amha
avec un peu d'habitude, ca doit passer vraiment fort sur les petites routes.
comme une mostro:-) dans les rétros on voit ses coudes, et devant moi je
vois Pierre Alain partir en wheeling dans chaque bout droit, rentrer les
virages en glisse, couper les épingles dans l'herbe, tailler droit dans un
rond point, sauter les trottoirs en ramenant la moto dans l'axe pendant que
les 2 roues sont décollées et moi je suis tant bien que mal en restant sur
la route avec la multistrada. 100 bornes et 1h30 plus tard, je rend la
multistrada et j'arrache la ktm des bras de Pierre Alain qui ne veut plus
descendre de la "moto de ses rêves". la multistrada est une machine très
joueuse, une arme sur les petites routes qui tournent, mais le confort en
prend un coup. la ligne est originale, c'est vraiment une petite moto, le
rayon de braquage est inédit chez ducati depuis le scrambler, la partie
cycle est sans surprise . il faudrait que je l'essaie plus longuement.
maintenant direction le pilat, montée vers Pelussin, puis le col de
l'oillon. je suis Emilie en sv et shouks en speed triple. la route semble
gravillonnée et dans un grand droit c'est effectivement très gravillonné.
Lili et shouks rendent la main mais moi perché sur la katoche j'ai rien
senti alors je les double. ils me diront après qu'il y avait des graviers
parce moi j'ai rien vu:-). puis la montée au col, très propre avec la ktm,
en enroulant en 3e et en passant fort dans les épingles. damned, cette brele
, ca dechire sa race:-) puis on arrive dans le 42 et là il se met à pleuvoir
grave. descente à saint etienne, je fais le plein: 19,7 litres pour 290km
sur une contenance de 25 litres, avec 2 bouchons de réservoirs pour les 2
demi réservoirs:-) puis retour sous la pluie jusqu'a la fin du 42 et arrivée
à lyon à 19h. et bien si je devais acheter une moto actuellement, ce serait
celle ci la version standard pas "s" avec des débattements moins importants
donc un peu plus basse:-) allez l'essayer si vous en avez l'opportunité, ce
twin c'est de la balle et c'est la moto la plus complète et polyvalente que
j'ai pu essayer jusqu'à présent:-)

X

http://fr.briefcase.yahoo.com/bc/mantra904/