Tout a commencé par un coup de fil dans la semaine chez Ducati.
- Allo Eric? C'est Guilhen !
- Ca va ?
- Ben ouais et toi?
- Ben ouais!
- Ma JBT est chez toi en révision et j'ai besoin d'une moto pour ce
we.
- Merde ça tombe mal c'est les journées portes ouvertes
- Ah zob crotte de bouc mal rasé, c'est pas de bol!
- J'ai peut-être une 620 Monster pour toi, ça m'arrangerait que tu la
prennes pour lui mettre des bornes.
- Sinon tant pis, t'emmerdes pas, je me débrouillerai autrement
- Non non rappele moi demain.
- Ok ciaog
- Salut!

Le lendemain :
- Allo Eric? C'est Guilhen !
- Ca va ?
- Ben ouais et toi?
- Ben ouais!
- Je t'appelais pour la moto pour ce we.
- Ah ouais. Je m'en suis pas occupé. attends quitte pas...
< ... EPISODE MESSAGE D'ATTENTE A CARACTERE MUSICAL ... >
- Ouais? T'es toujours là ?
- Ouais.
- Bon je devrais avoir le 1000 DS.
- Quoi? Mais c'est cool.
- Ben ouais.
- Chouette c'est super, merci!
- J'en parle à Manu et c'est bon, parce que je serai pas là samedi
moi.
- Bon ok, merci encore, salut!
- Ciao.

Samedi mating je me pointe donc chez nos amis du store et là mauvaise
surprise : Manu n'est pas au courant de l'histoire.
Coup de fil de Manu à Eric puis après.
- Eric m'avait pas prévenu, il avait prévu le 1000 DS mais on l'a
pas, c'est un mec qui l'a pris avant hier et qui l'a pas ramené.
Là, à ce moment là, dans ma tête je vois mon we s'effondrer, le
festif BD de Bourg les Valence à l'eau, bref LA MERDE! En plus il
fait un we super :(
Manu passe des coups de fils à droite à gauche pour me trouver une
brèle puis après d'interminables minutes d'une attente insoutenable
il prend son casque, son blouson (avec un aigle dans le dos...:)) et
me dit :
- C'est bon je t'ai trouvé une bécane, je vais te la chercher.
Manu monte sur une GSXR sur laquelle il ressemble à Kermit et zou il
se barre. Du coup je pars prendre un café à côté en attendant.
Nouvelle clope. Je me demande : qu'est ce qu'il va me ramener? Une
GSX 750 à jantes voilées? une Zéphyr rouillée? un 125 DTMX qui tient
avec des élastiques de petites culottes? Bref je flippe... ;(
Dix minutes plus tard Manu est de retour sur la moto qui va
m'accompagner pendant tout le week-end...
Elle est italienne, récente, jaune et dessus y'a marqué "ST2" ...

...
Je paye le café, discute un peu avec un mec que je connais po qui
passe par là mais qui a l'air sympa.
Julie s'achète un casque Shark à 98 &#8364; au lieu de 205 &#8364;, c'est l=
es
promos chez Cardy :))

Après je remercie Manu, je grimpe sur la ST2 et je file parce que
l'air de rien il est 11h45 et moi y'a le festif BD qui m'attend :)
Pause pipi manger plein d'essence et zou à 14h30, kassos pleing Sud
direction Bourg les Valence en passant par Birgnais, la madeleine, le
pilat, Annonay... Dans mon idée c'était ensuite Tournon, etc mais
j'ai pas envie d'arriver trop tard non plus.

La ST2 est encore neuve (1800 kms) alors je fais pas le kéké façon
Pierre et sa 998 :))
Comme je l'avais déjà senti en 1999 après le vol de ma 900ssie et en
essayant la ST2 de démo de chez Vinay, j'ai un peu de mal à trouver
ma position, pas suffisamment en appui ni pas trop, entre les deux,
on sent juste là que la moto se cherche une identité. Je tends les
bras, puis je les plie, bref c'est pas trop ça.
Mais les kilomètres défilant, ça s'arrange et je n'y pense plus. Par
contre la selle est vraiment pas confortable. Bon, ok c'est mieux
qu'une 916 hein mais pour une Tourisme c'est pas vraiment extra. Je
comprends mieux pourquoi Didier a fait monter une selle perso...

A la sortie d'Annonay la route est belle, double voie en montée avec
petits virages sympathiques... Allez on passe la vitesse supérieure,
mais en faisant quand même hyper gaffe à cause de 2 trucs génants :
- la moto est trop souple et je suis trop lourd, la béquille frotte
de partout :(
- les pneus sont une ignominie sans nom : des macadam :(((
Par contre la moto est douce, onctueuse, je fais gaffe aux régimes
moteurs pour respecter les même pas 2000 bornes de la ST2. Mais tout
se passe tranquillement, si ce n'était ces PUTAIN DE PNEUS DE MERDE;
ce serait nickel.

Arrêt pipi dans la descente, je durçis la suspate arrière et c'est
reparti en laissant tomber l'idée de Tournon pour arriver pas trop
tard.

Bourg les Valence : un peu de ville, la moto est d'une douceur
absolue, la position de conduite est "parfaite" et l'injection
doublée des pots d'origine donne un confort de conduite sans égal
dans ce périlleux et chiant exercice qu'est la conduite urbaine.
Arrivée au lieu du festival, là je zappe parce que la BD ça intéresse
pas tout le monde ici.

Départ assez tard, et j'enquille la N86 jusqu'à Lyon en alternant
avec l'autocroûte histoire de tester la protection. Je dépasse pas
les 140 compteur, aucun bruit de moteur suspect, pas de raffut dans
les pots, la détente quoi !

Le lendemain petite virée dans les monts du lyonnais sur les routes
qu'on connait bien. Plaisir toujours gaché par les Michelin mais
c'est quand même sympa. La moto tracte à bas régime bien mieux que ma
SS carbus, et dégage une impression de force tranquille là où la JBT
rappelle plutôt une impression de petite agitée (tous des
Béruriers... :))

Mon bilan de ces 2 jours en ST2 : je révise mon jugement sur la ST2
qui est une très bonne moto. Sans exceller dans un point particulier,
elle est très bonne partout, avec une petite réserve concernant cette
selle dure et la position du guidon qui déroute au début.
Après 400 bornes en deux jours, ce qui est très peu mais suffisant
pour se faire une idée, elle offre une protection bien supérieure à
la SS mais c'est pas une nouveauté.
Enfin, l'injection si elle efface peut-être un peu de caractère,
apporte des avantages indéniables qui me font penser qu'il est
difficile de s'en passer : onctuosité et douceur d'utilisation
(d'autant plus appréciable en ville ou après une longue virée quand
on est fatigué), et les pots d'origine ça apaise les oreilles :)

Bref, très content de ce galop d'essai même si j'aurai préféré la
1000 DS mais bon, moi qui ressent l'envie de reprendre la moto pour
des longues balades et des vacances, plus pour du tourisme que pour
faire des chronos sur route, la ST2 m'apparaît comme une très bonne
équipière...

Guilhen