Vendredi 20/06

Ouf la journée est finie, on a le droit de s'échapper du zoo, euh du
boulot. Je remonte à la maison prendre une douche (bel effort, ça
faisait au moins deux mois que ça ne m'était plus arrivé :)) faire le
sac et direction chez Xave. Je suis tout excité, comme à chaque fois
qu'on a une concentre ou un week-end prévu mais cette fois-ci c'est
un sentiment différent, nuancé d'un peu de peine quand je dois faire
le sac. Au lieu des bottes, de la combarde et du casque à mettre en
priorité, je dois choisir entre les bermudas et ne pas oublier les
sandales. Ouais, bof hein ? :)

Arrivé chez Xave, je l'aide à descendre ses affaires, on est grave à
la bourre : il a plein de taf, passe son temps à répondre à des coups
de fil et bon à force on arrive à partir. La MV est chargée sur la
remorque et là on se fait la courte échelle pour monter dans le Range
Rover spécial Paris Dakar qu'on lui a prêté. Comme d'hab' Xave est
incapable de faire les choses normalement : des roues sable, un
moteur turbo diesel qui arrache et qui fait un bruit de 747 au
décollage, arceaux de sécurité à l'intérieur avec sièges baquets et
harnais En plus il fait un cagnard pas possible alors on roule
fenêtres ouvertes sur l'autoroute. Pour se parler il faut hurler mais
bon le 4x4 prend 140 fingers in the noise alors on va se plaindre non
plus ! A St Etienne on évite les bouchons causés par les blaireaux
qui vont se mettre sur la gueule dans les tribunes pour le match de
foot. De toutes façons on sera jamais dans 10 minutes à St Nectaire
pour la bouffe avec tout le monde

La température a baissé dehors, normal on est à l'aire du Haut Forez
pour la pause casse croûte. On retrouve Martine et Anne en coupé 2
portes de kéké, Didier en survet' de Joey Starr avec sa RGV sur la
remorque, ainsi que les YMCA de Voiron : Desmopedro et FF sans les
chiens mais avec une japonaise à laquelle il ont accroché la SS et la
Mostro. Christian Haquin alias AxoMan est là aussi, on fait
connaissance, mais on lui dit pas trop que la Z1000 qu'il a dans son
camion c'est de la vraie daube parce que comme c'est son métier, peut-
être qu'il en sait plus que nous quand même :) Dans son camion c'est
Byzance, y'a plein de cartons Axo avec des bottes, des casques, des
gants Une véritable caverne d'Ali Baba, on se croirait en Bosnie avec
le camion des casques bleus qui rameute les sans abris du coin
François nous rejoint avec sa camionnette façon Mister T avec 2
Monster et son fils Louis.
Séquence "Salut, ça va?", "Elle watte grave ta Range?", "T'as bien
dormi?", "Tu vas pas voir le jour" etc

Quand tout le monde s'est bien rempli le ventre on remet les harnais
et décollage pour la suite du voyage : Issoire puis St Nectaire, au
gîte des Gentianes où on arrive en convoi. St Nectaire : son église,
sa côte qui monte vraiment beaucoup, son fromage et son calme. Y'a
des Ducati garées partout sur des remorques et nous sommes les
derniers à arriver. Ceux qui ont eu le courage nous ont attendu, on
serre des pinces, on revoit des gens pas vus depuis le dernier WD
quelque chose ou à la dernière gay pride mais je donnerai pas de
noms :)
Le gîte est très sympa, et surtout, un truc vraiment super bien : il
existe encore des coins où la nuit la température tombe, des coins où
quand on lève la tête à minuit on voit tout plein d'étoiles et des
coins où t'as pas le vioque du dessous qui écoute Julien Lepers à
fond la caisse, ni le lascar en golf gti 1900 watt de techno à donf,
etc bref la vraie vie existe encore et ça s'appelle toujours la
campagne :)

Pendant que tout le monde se retrouve, je monte mon sac dans la
première piaule que je trouve avec à l'idée deux priorités : éviter
Franky et Pierre qui ronflent (à force de faire des concentre on
commence à savoir hein :))
Je me retrouve à la 22 avec Xave. On fume une clope à l'extérieur,
c'est chouette on est content et puis en plus demain ils prévoient
35° et un soleil à faire fondre la calotte glacière. Pourvu que 1600
vienne pas nous voir et apporte un orage tropical !

Une fois couchés, Xave a un peu de mal avec son PalmPC pour récupérer
son fichier Excel alors comme je suis le gars le plus gentil à
l'ouest du pécos, on regarde ça ensemble et il est tellement content
qu'il fait péter un mp3 d'alizée à donf. Heureusement qu'on a
réveillé personne parce que je crois qu'on se serait fait engueuler.
Extinction des feux, dodo avec une constatation de plus : le chinois
est ronfleur :)

Samedi 21/06

Chouette aujourd'hui c'est l'été. On croise des gens qu'on n'avait
pas encore vu la veille parce qu'ils étaient fatigués et donc couchés
comme les poules.
La remorque de Marc et Kris est toujours là avec les Triumph Haribo
dessus ça fait bizarre quand même.
Direction le petit déj sur la place de St Nectaire : café et pain au
choc à gogo puis gaz goupille avec le 4x4 jusqu'au circuit. On
décharge les motos et là c'est marrant de voir tout le monde en cuir,
y'a même des mecs qui se la jouent avec des cuirs moto journal, pff
y'a des bouffongs quand même :)

Quand tout le monde a fait pipi et est prêt, réunion euh briefing
sous l'ombre qu'on peut trouver. AxoMan et Telcou nous montrent le
circuit sur un plan avec des points rouges marqués sur les virages à
travailler. Moi je suis déjà en train de me demander comment je vais
faire à pied pour éviter les glisses de sandales à la sortie du droit
après la ligne droite. On est comme à l'école, ils ont des micros et
dans l'assistance ceux qui vont rouler font moins les malins. Pendant
que Thomas MJ déguisé en Eminem règle la 749, Franky part s'isoler un
moment à l'ombre du hangar et se concentre. Pis faut y aller hein !

Je profite de la voiture des filles, Martine & Anne qui ne vont pas
arrêter d'aller et venir sur le circuit pour apporter de la flotte,
un parasol, une béquille, de l'essence, des casquettes, etc... bravo
à vous les filles ! On se serre à l'arrière avec Louis et Audrey qui
va suivre de près les évolutions de son barbu barjot. Casquette
vissée sur la tête pour défier l'empereur céleste qui dépote grave,
je prends la botte (à défaut de roue) de Stéphane et je me mets avec
les autres sur le côté de la piste pour écouter ses conseils. Et là
pendant toute la matinée je vais bénéficier des précieuses
instructions de Coutelle. Même si je ne peux pas les mettre en
application c'est quand même très bénéfique. Les démonstrations
s'enchaînent avec Telcou sur la MV mais bon il faut quand même
reconnaître que ses talents de pilote sont très surfaits parce que
perso j'ai trouvé qu'il se traînait grave la bite :)

A midi pause déjeuner le groupe des béotiens rejoint le groupe des
balèzes de Marc. Les filles ont assuré, y'a plein à manger et surtout
des trucs frais tout rouges, je crois bien que ça s'appelle des
tomates. Georges est dépité parce qu'il n'y a pas de pastaga mais on
lui explique que c'est pour mieux garder l'influx.
L'après midi re-belote dans le grand droit avant la ligne droite des
stands et on observe les copains à l'ombre du parasol avec plein
d'eau parce que ça cogne. Franky fait un tout droit dans l'herbe, le
doc se fait plaisir avec la SPS et essaye d'allumer un feu par simple
frottement de la moto sur le tarmac, Benoît est fâché avec son pot
alors à chaque virage il le laisse frotter par terre. Rémi et Yannis
se dépotent sur leurs Monster alors que Isa commence à comprendre
que "la combarde qui va vite" c'est une légende. Franck accuse un peu
la fatigue du matin où il a dépucelé son genou sur la SV de Madame.

A 18h fin du vélo on plie et on range tout, les motos se serrent dans
le hangar pour la nuit et on rentre au gîte. Douche puis bouffe
version light parce que le St Nectaire fondu c'est chaud à digérer.
On sort à la fraîche avec Bruno qui n'est pas content parce qu'il
estime qu'il a trop mal roulé, mais on le connaît le bougre, il est
toujours trop modeste. Ensuite on va prendre le frais au gîte avec
Franky, assis sous les étoiles, on se lance dans des discussions à la
con pendant que Georges bouquine. Finalement on est crevés alors on
va dormir.

Dimanche 22/06

Réveil naturel mais chaud parce qu'en trente secondes je me casse la
gueule et je m'assomme au vasistas. Une douche bien à propos finit de
me réveiller et on part avec Xave et Didier au café où on retrouve
Thomas, Christian et Stéphane. Ensuite on lève le camp direction
Issoire avant de faire un petit détour pour récupérer la 1000 DS que
Vincent a vidangé sur l'autoroute. Les parents de Vincent sont
adorables, en chargeant la moto sur la remorque on cause rugby et on
évoque les destins de nos clubs respectifs : ASM bien sûr pour le
maître des lieux, Bourgoin pour Xave et Béziers pour ma pomme.
Ensuite on arrive au circuit où les gars avec les combardes Moto
Journal expliquent le réglage des suspates. Pff, ils doutent vraiment
de rien ces mecs, je sais pas qui c'était mais ils se la jouent
grave :)
Les premières séries s'élancent sous l'œil attentif de Christian qui
prend son rôle très à cœur en suivant les uns et les autres pour
regarder si les petits bossent bien. Tout d'un coup y'a un grand
bruit pas catholique et on voit une moto partir en vrac : c'est
Claude qui s'est tarté avec la Multistrada. On est inquiets car il ne
se relève pas mais le doc et l'infirmière (Isa) sont sur les lieux
rapido. Les pompiers arrivent puis les condés, on ramène la
multistrada un peu chiffonnée et plus personne ne veut retourner
rouler. JGT (J'aime Grave le Tuning) va faire des allers retours
entre le circuit et l'hosto pour prendre des nouvelles de son pote et
organiser son rapatriement. Il n'est plus motivé pour rouler et on le
comprend :(
Le bilan de la chute est sérieux mais pas grave donc on reprend le
roulage après le repas de midi où les GO ont prévu un gâteau
d'anniversaire pour Xave et moi, ça fait plaisir :)
L'après midi les séances repartent et je prends les chronos avec pas
mal de monde, notamment Gaël qui a besoin d'un peu d'action parce
qu'il est venu avec 1600. Jérôme888 nous fait le plaisir de venir en
spectateur, en tant que local du coing et Tony et Nat en font de
même, ça fait plaisir de revoir Tony sur pieds et sa FE remontée
après le tonneau qu'il avait fait au WD5. D'ailleurs 1600 est
toujours maudit parce que trente minutes après son arrivée, "des
nuages noirs qui viennent du nord colorent la terre, les lacs, les
rivières…" et à 17h je passe le drapeau rouge aux derniers en piste
parce qu'il commence à flotter. Didier sur la Daytona de Marc manque
d'ailleurs de se mettre au tas à l'accélération en sortie du double
droit, juste avant la ligne droite. Avec une maîtrise qui force le
respect, il reste sur ses roues et rentre au ralenti vers les stands.
Entre temps FF a tenté de suivre Christian et sa Mostro est allée
voir de plus près les bas côtés. Pas trop de dégâts mais bon, vu de
loin ça faisait un nuage de poussière. Puis ce fut au tour de Benoît
sur sa Fazer surexcitée d'aller labourer, avec une grosse chute à la
clé. Heureusement pas de bobo pour le barbu barjot mais une Fazer
bien chiffon quand même :( Audrey était pas contente, je pense qu'il
a du se faire engueuler le soir :)
Bref, beaucoup de péripéties en ce dimanche de roulage et de
l'extérieur on a vraiment vraiment envie d'y être :( A défaut je me
venge en prenant des chronos d'une précision implacable (on m'appelle
Tag :)) que je vous livre ici :
Didier : 1'16 avec la TT de Kris
Georges : 1'19 à chaque tour, c'est incroyable, on l'a chronométré
plus de dix fois, toujours dans la même seconde !
Bruno : 1'20 (bien amélioré puisque gain de 2 secondes entre le début
et la fin de la journée)
Marc : 1'22 (oui je suis d'accord, il a certainement coupé ! :))
Benoît : 1'16 puis crashhhhhhhhhhhhh donc pas beaucoup de marge :)
Philippe : 1'28 sur la Monstro
La Pluche : 1'22 (il va pas trop mal le petit moineau peroxydé de
Paname :))
DesmoPedro : 1'18 sur sa SS et 1'17 sur la Senna, c'est l'effet
Ayrton ça.
Xave : 1'16 régulier.
Shouks : 1'25 et non les chronos sont pas foirés, tu te traîne grave
la bite mon pov' gars :)
François Bulle : 1'23 avec la barbe, c'est pas mal du tout.
Chris 851 : 1'16, dès qu'il a réussi à plier les échasses qui lui
servent de jambes ça a été mieux :)
Franck SV : 1'28 (la prochaine fois, prend une vraie moto, la tienne,
et tu gagneras facile 5 secondes)
Pierre les belles bacchantes : 1'19 (gaz goupille !)
Laurent : 1'24 (je suis pas fier de toi Lolo, tu étais le 3°
représentant des seules et vraies Ducat, et t'as pas assuré :))
Franky : 1'33 dans un style vraiment inimitable.
Rémi : 1'28, bravo c'est pas mal, et merci pour la séquence labourage
devant les stands :)
Jean Claude : 1'22 mais si tu modifiais ta coque arrière tu gagnerai
3 secondes facile :)
Kris : 1'38 (mais je suis certain que Marc va contester… hum…)
Olivier : 1'20"5 (bieng joué mr davoust ! :))
Yannis : 1'33 (pareil que Franky, vous étiez nos Dupont Dupond du
we :))
FF : 1'19 mais par sur sa moto et en plus il s'est tarté la gueule le
pauvre alors c'est quand même pas mal du tout.
Elisa : 1'38 (ça vient petit à petit, c'est bieng)
Isa : 1'36 (pfff quand je pense que c'était ma combarde, ça a du lui
faire tout bizarre de se traîner comme ça :))

Bon, vous noterez que j'ai volontairement pas noté les dixièmes de
secondes :) Ça vous évitera de faire les barbots en vous
autoproclamant prems ou deuxième :) Et puis pour vous calmer un peu,
voilà d'autres temps relevés cet après midi :
Thomas Beaujard : 1'09
Christian en duo : 1'14
Telcou en duo : 1'11

Ça calme hein ? :)

Après la pluie 1600 se décide à se casser et c'est pas dommage parce
que nous on aimerait bien finir le we au sec :)
Tout le monde plie les bagages, c'est triste mais on est vraiment
cassés et j'admire ceux qui ont eu le courage de reprendre la route
ensuite pour rentrer en moto :(
Georges est tout déboussolé, il se fait pourrir grave au démarrage de
la voiture par la BM de Claire et en plus il en oublie son casque.
The Shouks oublie sa casquette pas jolie et des godasses qui puent.
Bruno et Isa oublient un fromage dans le frigo, aux dernières
nouvelles on a envoyé une équipe de déminage et tout le périmètre est
bouclé.
On reprend la route avec Xave, sur la remorque la MV en rade et la
1000 DS prêté à Haquin par le Ducati Store.
22h : arrivée à la X Rousse. J'aide Xave à décharger les motos et à
descendre ses sacs, ensuite on regarde les photos de MJ et pis les
résultats du superbike. A minuit je suis enfin chez moi et je ne
tarde pas à étreindre fougueusement mon oreiller.

Voilà, c'est fini, c'était vraiment super ce week-end.
Moi ce qui m'a marqué c'est la gentillesse et la modestie de Stéphane
et de Christian, nos deux pilotes instructeurs. Quand on a un tel
coup de guidon, rester aussi humbles et accessibles c'est vraiment à
souligner. Merci à eux pour ça, pour leur bonne humeur et pour leur
talent. Un jour moi aussi je saurais conduire :)
Bravo à Thomas pour sa dégaine sympathique avec son bob de rappeur
qui m'a bieng fait marrer :)
Merci aux filles pour s'être démenées tout le week-end pour le bien
être de tous, sans vous ça n'aurait pas été aussi bien.
Merci à Benoît pour nous avoir montré qu'une Fazer c'est vraiment du
sale plastique niakwé qui pue.
De grosses pensées d'ailleurs pour Claude, Benoît et aussi le YMCA de
Voiron qui ont connu quelques pépins ce w.e.

Enfin, merci à vous tous. J'ai pris beaucoup de plaisir à passer ces
deux jours avec vous, vous m'avez bieng fait marrer :)
A tout le monde : on recommence quand vous voulez mais cette fois ci
nom de diou y'aura une JBT sur la piste !

Guilhen

PS : Au fait j'ai trouvé qui était le mec en combarde Moto Journal,
un mec qui se fait passer pour Telcou et qui a même un site web! Là :
http://www.coutelle.com/