J'ai pas trop la tete à bosser ce matin, tiens je vais plutot vous donner

mes impressions sur le WDC :)

Après un départ un peu a la bourre et la traversé de contrées surpeuplées

et peu hospitalières, nous voici à St Jean du Gard.

La, au bord de la route, se trouve une première nichée d'oiseaux rouges,

et notamment 2 papys qui cachent bien leur jeu sous des dehors

décontractés :)

Puis on monte à l'assaut du gite, bondissants de bosses en virages tout en

jonglant avec les gravillons. Mais les Ducat savent tout faire et ça

devient même un jeu de dompter la bete sur ces petites routes. Et puis

meme si on ne roule pas vite on a l'excuse du panorama magnifique qui se

déroule sous nos yeux. C'est somptueux, les cevennes offrent toujours cet

assemblage parfait du minéral et du végétal, et les maisons en pierre font

parties de l'harmonie d'ensemble. Un travail d'artiste que pour une fois

l'homme n'a pas dénaturé.

L'accueil enthousiaste d'Ahmed, le patron du gite, fait chaud au coeur et

sa bonne humeur va s'ajouter à la notre durant ces 3 jours. Calé devant un

bon demi, on peut attendre et commenter l'arrivée des différends groupes,

précédé d'un grondement sourd qui résonne dans la vallée et qui soulève

toujours quelques poils sur les bras :)

Une mostro nous fait gentiment une petite panne, ce qui permet à Mash de

se défouler sur le circuit électrique et à quelques dizaines d'autres de

prodiguer des conseils évidemment éclairés, puis on passe à table et le

moins qu'on puisse dire c'est qu'on n'a pas souffert de la faim durant ces

3 jours.

Mais on est pas la pour rigoler et dès le lendemain à nous les virolos !

Ca, pour viroler, ça a virolé. Je ne me rappelle même pas avoir vu une

ligne droite. Doivent pas savoir ce que c'est dans ce pays...

Bien sur, il y eu des grands moments, de ceux qui restent gravés dans un

petit coin de la mémoire et qu'on racontera à nos petits enfants, pas de

folies non plus. C'est propre et personne n'a dépassé sa limite. Mais bon,

ça n'amuse pas le terrain :)

Les papys se font un devoir d'apprendre aux petits jeunes ce que signifie

une trajectoire, les petits jeunes ont la politesse ne pas vexer les papys

en les enrhumant au freinage... Un monde parfait je vous dis !

La soirée est plus animée que la veille, on a de quoi discuter. Marco

dessine une Oeuvre d'art sur la nappe, un truc qui vaudra surement très

cher dans quelques années (quelque un a pensé à récupérer l'Oeuvre ?) mais

on pas bien compris de quoi il s'agissait.

On enchaine sur une curieuse histoire d'un nortoniste qui kicke avec sa

jambe de bois et d'un perroquet qui lui indique la bonne direction en lui

tirant sur les oreilles mais la j'ai pas bien suivi...

Le bar ferme tard, mais pour ma part c'est dodo :)

Ben, c'est déja fini.. On traîne tous, on s'attarde en se disant au

revoir, bref on a pas vraiment envie que tout s'arrete comme ça.

Faudra prévoir des WD d'une semaine.

Merci à tous.

-------

Claire et Georges