Olive ...


Salut à toutes et tous, je m’appelle olivier, j’ai bientôt 32 ans et je vis à Tassin la demi-lune dans le Rhône à coté de Lyon. Je suis originaire de St Gervais en Haute Savoie, je vis actuellement avec Ariane et deux " bestioles " appelé communément chats J  ! !

Ma carrière sur deux roues a commencé vers quatre ans quand au guidon de mon vélo je pris ma première gamelle suite à une tentative de wheeling, ce qui m’a valu quand même deux semaines d’hôpital ! Ensuite, après moult et moult autres pépins en bécloune, vers quinze ans j’eus mon premier engin motorisé : un 51 black d’occase racheté à mon voisin qui n’est autre qu’aujourd’hui mon " ami d’enfance ".

Bref avec cette brêle j’ai vécu mes premiers moments de liberté totale notamment lorsque qu’avec un pote nous partîmes de Haute Savoie pour rejoindre l’Ardèche, 350 kms en mob putain ce que ça fait mal au cul J  ! !

Entre temps j’ai eu loisir de parfaire mon apprentissage sur moto avec entre autre une TY 50, une ER 50, une 125 DTMX, une 600 XT,une YZ 125 et enfin une 500 RDLC(vingt dieux comme ça poussait velu J ) toutes ces motos bien sûr emprunté à leur proprios respectifs qui sans doute avaient une confiance absolue en moi ou alors étaient complètement inconscients (au choix).

Ma première bécane ,je l’ai eu en 86 avec mon " AL " en poche et c’était une 125 DTLC (ypvs,et tout le toutime) avec laquelle je me suis bien fendu la gueule surtout dans les chemins de montagnes vers chez moi, malgré parfois la neige qui contrariait nos sorties sans nous empêcher de rouler(on était un peu secoué à cette époque J ).

Ballades en Ardèche, en Suisse ou en Italie, par des cols sublimes ont rythmées cette époque et après pas loin de trente mille bornes en deux ans, j’ai du la revendre. Ensuite j’ai eu une 600 djebel ,pas longtemps hélas, disons pas assez pour faire le con, en fait je l’avais emprunté à mon frangin pendant sa convalescence, et j’ai du la garder six mois.

Ensuite trou noir cause pognon, déplacement professionnelle, et puis j’avais toujours en souvenirs, dans mon patelin, le fils " machin " qui roulait sur une ducat’ rouge et qui me faisaient hérisser les poils des bras quand il passait dans le bled. Cette X m’enchantait par ses formes, par sa sonorité, et par cette magie qu’elle dégageait par rapport à la production moto de l’époque ! 

Bref dans les années quatre vingt dix, je me disais " un jour j’aurais un bicylindre ".

1998, une TDM me tombe dans les bras pour pas cher, heureusement d’ailleurs car le soir de la finale de la coupe du monde de foot(on a niqué les Brésiliens, héhéhé) et ben cette brêle a disparu dans cette nuit de fêtes et de lumière L  ! Ben oui fait chier qd même, bon ben on recommencera au printemps.

Et donc en 99 j’achète une vieille CBR de 88 histoire de pas trop désemplir le compte en banque(j’avais an idea derrière la teuté),et cette année là j’ai rencontré un des futurs membres de B&B ,Franck are you talking to me qu’il s’appelle lui J ,et je tombe avec une bande mecs tous plus tarés les uns que les autres et qui vont devenir au fil du temps et des ballades mes potes de brêle.

Et puis en 2000, je m’en suis collé pour cinq ans et j’ai pu acheter enfin mon BI à moi, une ST2 de 98 rouge, et qui avait enchanté les fesses de ma chère et tendre avec qui je partage ma passion motocycliste ; Donc cette brêle avec son moulin injecté de Paso me procure depuis 8000 bornes que du plaisir et c’est généralement ce qu’on attend d’une bécane.

Voilà une petite prez qui j’espère ne vous a pas saoulé, et j’en profite pour saluer encore tous ceux et celles qui passent par notre site, et qui sait ? Peut être qu’un jour nous roulerons ensemble. J  J

Forza Ducati, vive la moto notre passion commune

A bientôt

OLIVE


2004 : la ST2 a laissé sa place à la 851 répliqua de Raymond Roche :o))



Et comme la miss a passé son permis, une 600 Monster est arrivée récemment...